Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2008

KOSOVO par Pierre VIAL

KOSOVO                

Les images télévisées sont d’une grande utilité quand elles révèlent crûment
certaines vérités : le monde entier a pu voir ainsi, dans les rues de Pristina,
capitale du Kosovo nouvellement indépendant, des manifestants hystériques
brandir d’une main leur drapeau « national » (en fait, le drapeau albanais)
et de l’autre le drapeau américain.
Ces gens-là avouent ainsi que leur nouvel Etat « indépendant » est en fait
un protectorat américain, installé au coeur de l’Europe pour vassaliser
encore un peu plus celle-ci et servir de base à l’OTAN contre la Russie,
dans cette zone stratégique clé que sont les Balkans, à l’intersection d’un
axe Ouest-Est – entre l’Europe occidentale et l’Europe slave – et d’un axe
Nord-Sud – entre le continent européen et la Méditerranée (c’est à dire
l’Afrique et le Proche-Orient).
Les USA, qui prétendent agir contre l’islamisme, installent ainsi,
sciemment, une base islamiste au coeur de l’Europe. Au moment où les
émeutes provoquées dans certaines villes danoises par des islamistes
rappellent aux naïfs qui en douteraient que l’offensive islamiste touche
toute l’Europe occidentale (avec la complicité active de certains traîtres
comme l’archevêque de Canterbury préconisant l’introduction de la charia
dans le droit britannique).
Cette opération américaine appuie l’entreprise de nettoyage ethnique
entreprise depuis longtemps par les Albanais contre les Serbes. Ce n’est
qu’une étape dans l’islamisation de l’Europe.
Face à cela, doit être totale la mobilisation des Européens encore lucides – il
y en a – pour montrer, par tous les moyens, leur solidarité active avec leurs
frères serbes. Ceux-ci ont grand besoin de savoir qu’ils ne sont pas seuls et
que leur combat identitaire est le nôtre.
La terre du Kosovo est serbe. Un jour viendra la reconquête de ce berceau
historique du peuple serbe.

Pierre Vial

Les commentaires sont fermés.