Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2007

Solstice d'Hiver


Le Solstice d'Hiver (où fête de Yule) a lieu au début de l’hiver et du temps d’hibernation. Cette fête marque le moment où la terre est la plus éloigné du soleil, le moment où la nuit est la plus longue et le jour le plus court de l’année.

8e49b91436043c05a443eec4c6d42fb9.jpg 

La fête de Yule incarne la bataille entre l’obscurité et la lumière. Il ne faut pas confondre cette bataille avec une éventuelle bataille entre le bien et le mal. L’obscurité et la lumière se complémentent et forment une balance qui subvient à nos besoins. Cette bataille est souvent représentée par un combat entre le Chevalier du Chêne et le Chevalier du Houx. Le Chevalier du Houx représente la mort et la noirceur depuis Samain et le Chevalier du Chêne représente la vie et le recommencement. L'année n'étant qu'une longue bataille entre les deux, au solstice d’hiver le Chevalier du Chêne ayant la suprématie sur celui du Houx, qu’il laisse en vie après un difficile combat,les jours deviennent plus longs.

 e660d3336bc65b0b409374e4c155fdef.jpg

Le Solstice d’Hiver marque  aussi la renaissance du soleil, c’est la fête du Soleil Invaincu car en son sein, la nuit porte le germe de la Lumière et c’est à partir du Solstice que les jours rallongent. Dans le Culte Druidique, c’est un véritable appel à la Lumière. Les Rituels sont surtout des rites d’appel au Feu, ont y allumait au cœur des cercles de pierres, souvent dédiés aux rites solaires, le Feu Sacré à l’image du Soleil renaissant dans la Nuit. On pourrait symboliquement comparer le Solstice à la Vie qui se développe dans la Matrice sombre, le germe qui s’éveille dans la terre ou l’embryon dans l’utérus de la mère. Le Solstice d’Hiver est considéré, depuis très longtemps, comme un temps de naissances divines. On y associe la naissance d'un bon nombre de dieux païens et de héros; et plusieurs d'entre eux : Oedipe, Thésée, Hercule, Persée, Jason, Dionysos, Apollon, Mithra, Horus et même le roi Arthur des légendes possèdent une histoire de naissance, de mort et de résurrection très proche de la vie de Jésus, et la plupart d'entre eux le précèdent au point de vue strictement historique. Les Chrétiens ont pris beaucoup de temps pour s'accaparer cette fête. La tradition était établie que Marie avait donné naissance le 25 du mois, mais personne ne s'accordait pour savoir de quel mois il s'agissait. Finalement, en 320 de notre ère, Les pères catholiques de Rome décidèrent de placer la fête en décembre, dans un effort pour éradiquer la célébration mitraïque des Romains et la célébration de Yule des Celtes et Saxons. Ainsi, la plupart des symboles associés à Noël sont païens plutôt que chrétiens : la bûche, le houx et le gui, le sapin, la décoration lumineuse des rues, les rennes dans le ciel...

 
846d8e5609fc385710b89b5e9993e400.jpg
d971f92d378b80bddc159d5a323ffca6.jpg 
 
 
 
 
Ce soir nous sommes réunis à l'occasion du Solstice d'Hiver, lequel précède le Sol Invictus ou Soleil Invaincu. C'est dire que malgré l'épaisseur des Ténèbres qui nous entourent la Lumière finit toujours par triompher, mais à la condition qu'il y ait une volonté, car là où il y a une volonté il y a un chemin.

Citons à cet égard cet extrait du regretté Jean Mabire :

"Nous portons en nous la flamme, la flamme pure d'un feu de foi. Non pas un feu de souvenir. Non pas un feu de piété filiale. Mais un feu de joie et de gravité qu'il convient d'allumer sur notre terre. Là nous voulons vivre et remplir notre devoir d'hommes sans renier aucune des particularités de notre sang, de notre histoire, de notre foi entremêlés dans nos souvenirs et dans nos veines."

Puisse notre Communauté de Peuple, par l'exemple de ses membres, inciter les Européens non encore moribonds à réveiller leur mémoire autour de cette flamme. 
 
 287196aaae0ba3389289c8aeea3b8df8.jpg b5f92a4cc4ebd6080f708061fac38c19.jpg

Les commentaires sont fermés.